L\'aronde des bois - ébénisterie d\'art et restauration

L\'aronde des bois - ébénisterie d\'art et restauration

Comment ça se fait... Une table de travail

Monsieur L., géomètre, vient d’acquérir un local pour installer son cabinet et souhaite le meubler à son goût. Chineur dans l’âme, il a dégoté dans une brocante cinq pieds en fonte. Une idée germe alors dans son esprit « j’ai bien envie de faire réaliser une table à la mesure de mon espace en utilisant ces pieds et en les mettant en valeur ». Il contacte alors l’ébéniste Patrice Sarpi de l’atelier « l’Aronde des Bois ».

 

La réalisation du plateau

 

Un éventail d’essences de bois se propose à Monsieur L. pour la réalisation du plateau de la table. Patrice Sarpi lui apporte son savoir-faire et aide à faire le meilleur choix. « Pour moi, le choix du wengé s’imposait », explique Patrice Sarpi. « Un plateau de cette essence, assemblé selon la technique du lamellé-collé, permet beaucoup de stabilité dans le temps. Ce bois exotique dur est tout à fait adapté pour une table de travail : il présente une résistance aux rayures et aux chocs. ». Une fois les plateaux débités, les angles arrondis, les quarts de ronds réalisés sur tout le pourtour du plateau, une huile est appliquée en finition afin d’offrir une protection d’aspect naturel mettant en valeur cette belle essence.

Patrice Sarpi a alors entamé une réflexion pour organiser la disposition la plus judicieuse des cinq pieds : il faut soutenir une table en « U » de 3 m de côtés, composée de 3 parties…

 

 

 

L'assemblage du plateau et des pieds

 

Rappelons que tout commence lorsque monsieur L. chine cinq pieds dans une brocante…

Quatre d’entre eux sont plus petits et supportent une platine supérieure en forme de croix inclinée.

 

 

 

Après avoir envisagé différentes solutions, Patrice Sarpi, décide de compenser d’abord l’inclinaison de chacun de ces pieds par des cales en biseau, puis rattrape la hauteur au moyen de quatre entretoises aux extrémités de la croix.

Enfin, sur ces entretoises il procède à la mise en place d’assises sur lesquelles seront fixés les plateaux.

 

 

 

 

Cette technique allie le fonctionnel et l’esthétique pour ne pas alourdir des pieds en fonte déjà massifs.

Les différentes pièces de rattrapage de niveau sont réalisées dans le même bois que les plateaux afin de garder une unité esthétique.

 

 



07/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres